Procès verbal de la dernière assemblée générale

                  ASSOCIATION DES PROPRIÉTAIRES DU LAC VICEROY

Assemblée Générale Annuelle

Dimanche 8 juillet 2018 à 9h30 au club de golf Montpellier

Procès-verbal

1. Ouverture de l’assemblée par Jean Daoust

2. Lecture et adoption de l’ordre du jour à l’unanimité sur proposition de
Francine Longpré appuyée par Marion Hall

3. Présentation du code de conduite par Jean Daoust. Il est repris de celui qui a été adopté l’an dernier.

4. Lecture et adoption du procès-verbal de la dernière AGA (9 juillet 2017) à
l’unanimité sur proposition de Marion Hall appuyée par Nicole Legault

5. Mot du président Jean Daoust présente les représentants de Lac-Simon, de Ripon et de l’association du Lac-Daoust en précisant que le lac Daoust se trouve dans le même bassin versant que le lac Viceroy, à une altitude légèrement plus élevée, d’où l’intérêt d’une bonne coopération entre les deux associations. Il présente ensuite les membres du conseil d’administration et fait un résumé des activités de l’année écoulée, qui seront détaillées par les responsables plus tard (voir ci-dessous, point
9). Il remercie Shirley Hébert pour ses mesures de la transparence de l’eau et les membres pour leur soutien. Enfin, il annonce une présentation sur les oiseaux migrateurs après l’exposé sur les états financiers.

6. Présentation des états financiers
Norm Czepiela indique que l’association avait en caisse 3 983,71 $ le 1er mai 2017 et 6 198,06 $ le 30 avril 2018. L’augmentation vient de ce qu’aucun claim n’a été renouvelé durant l’exercice financier. Le rapport financier est adopté à l’unanimité sur proposition d’André Simard appuyé par Louise Forcier.

7. Présentation de M. Michel Renaud sur les oiseaux aquatiques migrateurs.
Espèces traitées : le plongeon huard, la bernache, le harle et le goéland à bec cerclé. M. Renaud signale en conclusion l’existence du Club des ornithologues de l’Outaouais, qu’on peut contacter à info@coo.qc.ca.

8. Projet d’adhésion à la Fondation Biodiversi-Terre
Dominique Bouchard propose que l’association adhère à cette fondation à titre de personne morale. Son président Gilles Martel décrit la mission de la fondation. Jean Daoust explique que ces buts correspondent aux préoccupations de l’association et demande s’il y a des objections. Aucune n’étant soulevée, la proposition est adoptée. Il en coûtera 50 $ à l’APLV cette année.

9. Rapport du conseil d’administration sur les dossiers de l’exercice écoulé
A) TRANSPARENCE DE L’EAU ET ANALYSES
Sylvie Poulin note que les basses eaux du printemps ont produit peu de
sédiments, ce qui favorise la transparence de l’eau. Selon les trois mesures
effectuées par Shirley Hébert, celle-ci était de huit, puis neuf mètres en juin et de onze mètres début juillet. En ce qui concerne les analyses physico-chimiques et le prélèvement de périphyton, rien n’est au programme cette année. Les résultats sur le périphyton ne sont pas encore connus.

B) GROS BATEAUX, WAKE BOAT ET NAVIGATION RESPONSABLE
Voir le rapport de Jeanne Lahaie-Torres en annexe

C) ACTIVITÉS MINIÈRES
On croyait le problème réglé au printemps avec la création du territoire
incompatible avec les activités minières (TIAM), mais le manque de
coordination entre la MRC et le MERN a forcé l’association à reprendre
les claims expirés au printemps. Dans la carte produite par la MRC, le lac
Viceroy est complètement protégé, dans celle du MERN il est
complètement exposé. Une nouvelle consultation aura lieu en août, nous
y serons. Odette Clairoux, la présidente de l’association du lac Daoust,
explique que la carte de la MRC montre ce que la MRC aimerait obtenir,
mai que le MERN, dont la mission est de développer les ressources
minières, n’accordera peut-être pas tout ce qui est demandé. Si la
demande de Jean Daoust a été approuvée, c’est parce qu’il y a eu un
« trou » dans la moratoire édicté l’an dernier.

D) CHENILLES, BERNACHES, CANARDS, CASTORS, etc
L’explosion démographique des livrées de forêts en est à la deuxième
année d’un cycle de trois à cinq ans. Les huards ont niché au lac et on
attend l’éclosion des oeufs.

E) VOL, VANDALISME, VACARME, ETC
Un membre s’étonne qu’il n’y ait aucun règlement sur le bruit à Ripon. Il
déplore que les travaux de construction s’étirent très tard le soir et se
fassent souvent fin de semaine. Lac-Simon n’a pas de règlement non
plus, mais son comité de l’environnement veut se pencher sur la question.
Manoir Montpellier : Lac-Simon a déjà dépensé 8 000 $ en frais
juridiques, sans résultat notable, et vient de changer de cabinet d’avocats,
ce qui va ralentir le processus. La municipalité cherche d’autres façons
d’amener les propriétaires à coopérer. La MRC, responsable des
bâtiments cotés à haut risque comme le Manoir, a aussi demandé des
correctifs, mais le propriétaire ne semble pas vouloir se plier. L’APLV a
écrit l’automne dernier. On lui a répondu par courriel en proposant une
encontre… pour le lendemain. Le conseil d’administration n’a pas donné
suite, mais aimerait relancer les propriétaires à condition d’avoir des
problèmes récents à signaler. Jean demande donc aux membres de
signaler par courriel les nuisances dont ils seraient témoins.

F) SITE WEB ET COMMUNICATIONS APLV
Le site fonctionne bien et a servi à plusieurs alertes. Environ 75 pour cent
des membres ont fourni leur adresse courriel. Jean-Marc invite les
membres à nous communiquer la leur et à nous signaler tout changement.

G) QUAI PUBLIC DU LAC
La pancarte sur les règles de conduite n’est pas visible du lac, une autre
devrait être installée. Ripon distribue rarement des clés pour une seule
journée, donc le système actuel sera maintenu jusqu’à nouvel ordre.

10. Période de questions et varia
Jeanne Lahaie-Tores a trouvé un kayak à la dérive près de chez elle.
Odette Hébert présente les activités organisées cet été à Lac-Simon et confirme que l’analyse de l’eau se fera le 14 juillet. On peut se procurer une bouteille à la municipalité.

11. Élection des administrateurs
Les administrateurs sortants (Sylvie Poulin, Jeanne Lahaie-Torres, Jean-Claude Proulx, Jean-Marc Lapointe) se représentent et sont tous réélus.

12. Levée de l’assemblée sur proposition de Daniel Lapointe appuyé par Nicole Legault.

Procès-verbal rédigé par Dominique Bouchard